Bien préparer sa rentrée

Rentrée  = stress, pour beaucoup d’entre nous. Pour les enfants et adolescents comme pour les adultes. Retour de l’enchainement des activités, des évaluations, des résultats…

Parfois même elle implique de grands changements : nouvel établissement, nouveaux professeurs, nouveau poste, nouveaux collègues… Certaines rentrées sont particulièrement marquantes.

Toutes ces nouveautés sont anxiogènes. Elles peuvent perturber nos équilibres et être sources de tensions. Une mauvaise gestion du stress peut affecter les capacités d’une personne, la rendant moins adaptable et performante dans son environnement de travail ou scolaire.

 

Quelques petits conseils donc pour mieux l’aborder :

 

1. Remettre en place les rites et rythmes familiaux

 

L’été et les vacances, propices à plus de liberté, ont tendance à déstructurer le rythme et les rites familiaux. Pensez à les remettre en place et restructurer les journées autour d’horaires réguliers, notamment pour les levers, repas, couchers….

(re)créez des événements récurrents, quotidiens et hebdomadaires : temps de travail, de rangement, de plaisir et de loisirs : rangement des chambres le samedi matin, randonnée le dimanche…

Cette ritualisation des activités offre un cadre rassurant aux plus jeunes et pose une identité familiale vis-à-vis de l’extérieur.

 

2. Evacuer régulièrement les tensions

Il ne faut pas laisser les tensions s’installer. Elles nous fatiguent inutilement et détériorent notre humeur et notre sommeil.

En sophrologie, des exercices de respirations simples, stimulant le système nerveux parasympathique, peuvent être utilisés aussi souvent que nécessaires. Ils permettent de retrouver facilement et rapidement l’apaisement du corps et de l’esprit.

Certains exercices de « relaxation dynamique » aident à libérer les tensions accumulées dans le corps et à approfondir la détente mentale.

 

3. S’organiser pour le jour J

 

Exit les affaires d’été, on (re)découvre avec plaisir les affaires pour le rentrée : matériel et garde-robe… 

A chacun son fonctionnement ! Certains préféreront anticiper et se libérer l’esprit ; d’autres préféreront n’envisageront achats et rangements que quelques jours avant la reprise pour ne pas se stresser trop tôt.

L’important est de formaliser un rétroplanning tenant compte des autres contraintes calendaires pour s’assurer d’être prêt pour le jour J.

 

4. Protéger son sommeil

Pour cela, il faut remettre en place des rituels favorisant la préparation au sommeil : dîner tôt avec des aliments légers et non excitants, limiter les écrans en fin de journée, prendre le temps de s’installer dans sa chambre…

Avant de dormir, il peut être utile d’intégrer un temps de pratique d’exercices respiratoires pour évacuer les tensions et se rapprocher du sommeil. Ces respirations peuvent être complétées de pratiques sophrologiques pour faciliter un sommeil de qualité.

Des temps de récupération, voire des micro-siestes, dans la journée, alternés ou remplacés par des pratiques sophrologiques rapides pour évacuer les tensions et apaiser le corps et l’esprit facilitent aussi un bon sommeil.

 

5. Garder une activité physique régulière

 

L’activité physique est bonne pour réduire le stress, entretenir et réguler le fonctionnement du corps, améliorer le sommeil, synthétiser un cocktail d’hormones (endorphine, dopamine, adrénaline et noradrénaline entre autres) qui nous apporte plaisir et endurance.

Dans la mesure du possible, ces activités doivent être conduites plutôt avant 17H pour laisser au corps le temps de ralentir son métabolisme avant l’heure du coucher.

Tout est affaire de mesure et de rythme.

 

6. Soigner son alimentation

 

Privilégier une alimentation équilibrée, riche en vitamines et minéraux en faisant la part belle au magnésium qui favorise la récupération et la régulation nerveuse.

Mettre en place des repas qui permettent au corps de satisfaire ses besoins vitaux sans le surcharger et sans alourdir la digestion. Intégrer des temps assez longs entre les repas pour faciliter les repos digestifs.

Une telle alimentation, tenant compte des besoins personnels, permettra de maintenir attention et concentration et favorisera une bonne récupération.

 

7. Envisager le meilleur pour l’année à venir

 

Nous pouvons décider d’aborder positivement les jours et les mois à venir.

En plus de nous aider à nous ancrer dans le présent, les techniques sophrologiques peuvent nous permettre de nous projeter positivement dans le futur. D’abord envisager une rentrée réussie (où l’on retrouve ses camarades, ses collègues, ses activités…), puis une année formidable, pleine de découvertes, intéressante et joyeuse où l’on va mener à bien toutes sortes de projets….

Cette relation positive à soi et à son avenir favorise une meilleure relation aux autres.

 

Bonne rentrée/reprise à tous !

 
Retrouvez Laurence CATEZ sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Sophrologues